herzeleid

heckacute:

I saw her grocery list and immediately fell in love. 

Van Gogh’s Almond Blossoms 1890 | Hannibal 2x06

yesterday, around 2:30 am

kopenicker str., schöneberg, berlin

- j’espère que tu portes un boxer correct, ce soir.

sünde n’avait pas compris la boutade, elle avait claqué trop vite la portière de la voiture et il dut la suivre; il avait un peu plus de mal qu’elle à se frayer un chemin dans la foule agglutinée devant ce qui semblait être un club, il leva la tête et l’enseigne au néon rouge ‘kitkat klub’ attira son attention, mais il ne s’attarda pas car il avait peur de perdre ange de vue.

quelques minutes plus tard, sünde crut avoir mal entendu lorsque le videur lui intima de se déshabiller, mais au clin d’oeil d’ange, il comprit enfin le sens de sa blague: c’était un club fétichiste, constata-t-il en déboutonnant sa chemise, il secoua la tête et regarda ange: elle se dénudait lentement, lascivement, et dévoila un magnifique ensemble de lingerie noire, elle portait des talons monstrueux de hauteur et, les bas retenus par ses porte-jarretelles aidant, ses jambes paraissaient interminables; sünde détourna le regard et la précéda à l’intérieur.

quand il se retourna, ange était en train d’admirer une jeune femme qui dansait sur une des plateformes: sa peau était si noire qu’elle en brillait sous les projecteurs, et elle avait le crâne rasé. il vit l’envie dans le regard d’ange: c’était une petite lueur mesquine dans ses yeux, et elle ne disparut pas lorsqu’elle l’attira à elle et qu’elle l’embrassa goulûment, poussant de sa langue un comprimé dans sa bouche. quand il rouvrit les yeux, elle était déjà partie, les lumières commençaient à vaciller, les formes à se fondre entre elles, et une clameur lointaine lui parvenait au loin. il écarquilla à nouveau les yeux, elle était devant lui, elle le toucha, et ses doigts remplirent avec une adéquation affolante les espaces creux entre ses côtes. elle l’amena sur la piste mais sünde ne parvenait pas à suivre son rythme, il était saisi de vertiges, ange ne transpirait pas, ses hanches dont il décelait les os se mouvaient et s’immobilisaient au rythme du morceau qu’il parvint tout de même à reconnaître: c’était ‘dance with the wolves’ de angerfist, ça cognait à l’intérieur de sa tête et il avait l’impression que les effet de la drogue se multipliaient; une goutte de sueur roula le long de son front, s’introduit dans son oeil, l’obligeant à le fermer durant quelques secondes.

lorsqu’il reprit ses esprits, ange avait à nouveau disparu; il passa ce qui lui sembla être une éternité à errer entre les danseurs et à décliner les invitations. sur un canapé en cuir, il reconnut la chevelure d’ange et se dirigea vers elle avant de s’arrêter net: elle était penchée sur la danseuse de tout à l’heure, celle-ci était nue et la main gauche d’ange s’activait nerveusement entre ses jambes. mais ce n’était pas cela qui avait arrêté sünde: en vérité, de l’angle où il était positionné, il pouvait parfaitement voir le visage d’ange en totalité: son visage blafard scintillait dans la pénombre, faisant ressortir ses pommettes hautes, elle ne portait rien d’autre que du rouge à lèvres très rouge et elle était plus belle que jamais, mais ce n’était pas cela non plus qui l’avait frappé: c’étaient ses yeux grands ouverts et son expression faciale - il ne l’avait jamais remarquée auparavant: il n’y avait aucune trace de plaisir, aucune émotion sur ce visage très concentré, qu’un rictus avait l’air de creuser à chaque spasme de sa partenaire; ange était une bête sauvage et cruelle, et le sexe ne semblait être pour elle qu’une occasion comme une autre d’étudier les faiblesses d’autrui. comme si elle avait lu dans ses pensées, ange se retourna et lui sourit de toutes ses dents.

❝ Grave en toi tout cela, et que tout cela devienne ta chair, ton sang et ton souffle. Je te le dis de toute mon âme (moi qui ne dis jamais rien!!) ma chérie, ma tendre amour, ma violente amour, ma bien-aimée : nous commençons un long voyage, nous commençons seulement une longue histoire, c’est à peine l’aube, ouvre les yeux, la nuit est encore accrochée aux branches, ouvre les yeux mon amour, le jour est là, qui naît peu à peu, lent comme nous, impatient comme nous, proche et rapide comme nous. ❞
Lettre à Franca; Louis Althusser
Vendredi 15/09/1961 (via envertudelamour)
Bletchley Park during WWII (x)

rules: Just insert your answers to the questions below. Tag at least 10 followers.
i tag :  anyone who wants to do this, feel free to reblog

Read More

#misc 

analghesic:

Errikos Andreou - Untitled / Egon Schiele - Kauernder

❝ All my life, my heart has yearned for a thing I cannot name. ❞
André Breton, Mad Love  (via dishamilitia)

reorientmag:

In case you were wondering what Queen’s ‘We Will Rock You’ would sound like with a heavy dose of Egyptian electro-shaabi